Leader mondial de l’industrie chimique, Solvay a choisi QlikView pour donner aux métiers des capacités d’analyse et d’exploration illimitées de leurs données. « QlikView a changé les mentalités face à la business intelligence : les indicateurs créés permettent d’analyser de façon simple, rapide et visuelle les résultats de nos activités. » Sophie Maillet, Decision et Piloting Solutions Director, nous explique les implications de ce projet.

 

Un complément naturel aux outils traditionnels

C’est en 2007 que l’ex-entité Rhodia découvre QlikView. Plusieurs outils de Business Intelligence équipent le groupe, mais QlikView séduit par sa facilité de prise en main, son interface conviviale, ses capacités illimitées de navigation dans les données et le principe de traitement en mémoire qui garantit des temps de réponse spectaculaires.

Grâce à la Business Discovery, QlikView répond à une demande massive des utilisateurs qui souhaitaient une navigation plus intuitive : les rapports classiques ne permettaient pas d’explorer librement les données, et nécessitaient de connaître à l’avance l’information recherchée pour lancer les requêtes ad hoc. « Les utilisateurs avaient tendance à exporter leurs données pour les analyser sur tableur, explique Sophie Maillet. QlikView leur permet aujourd’hui d’obtenir des réponses en quelques clics en navigant dans les données, désormais harmonisées. »

 

Des applications dans tous les services de l’entreprise

La première application développée avec QlikView concerne l’analyse des ventes. Le Sales Dashboard permet aux directeurs Commerciaux, Marketing et Financiers des différentes entités du groupe d’obtenir des indicateurs macros (volumes, chiffre d’affaires, marges, évolution des prix…), ainsi qu’une analyse affinée au niveau des clients et des produits, qui peuvent être explorés sur tous les axes de regroupements, très nombreux dans cette activité. Une seule application a été développée pour les 11 sociétés du périmètre Rhodia. Quand l’une d’entre elles présente un besoin spécifique, il est intégré dans un onglet spécial. « Nous pouvons ainsi restituer des indicateurs qui reflètent les priorités commerciales de chaque entité », explique Sophie Maillet.

 

La deuxième application est très importante pour Solvay car elle analyse les réclamations des clients, d’après les données issues du CRM. QlikView est également utilisé pour des analyses sur la supply chain de certaines entités du groupe, avec des indicateurs de performance de type OTIF (On Time In Full) et des analyses des stocks. La DRH fait aussi partie des utilisateurs de QlikView, ainsi que la DSI, qui a développé des applications pour le suivi des formations, des demandes des utilisateurs, et de l’utilisation de SAP.

 

Des gains en temps et en qualité de l’information

Les apports de QlikView se mesurent en temps gagné dans l’élaboration du reporting  ainsi que dans les temps de formation et de maintenance, considérablement réduits. Autre levier d’amélioration important : la qualité des données. Aujourd’hui, de nouveaux projets sont en cours, car les utilisateurs sont très demandeurs d’indicateurs simples et visuels. De plus, comme Sophie Maillet ajoute en conclusion: « il est difficile de trouver une analyse qu’on ne sache pas faire avec QlikView. »

 

Vous pouvez retrouver l'intégralité du témoignage de Solvay dans l'espace références clients de notre site web, où vous trouverez notamment une vidéo de Sophie Maillet.

Sophie Maillet sera également présente le 10 décembre prochain lors de notre événement annuel. Inscrivez-vous pour venir l'écouter et échanger avec elle sur son expérience de QlikView.