Le concours mondial Qlik Open Data Challenge 2016 a mis à l’honneur deux partenaires français de Qlik, ainsi qu’un étudiant de l’EISTI. Cette année encore, nous avons décliné ce concours pour la France et réuni le 11 mai dernier un jury d’experts qui a récompensé les sociétés ASI, B&D et Excelcio pour la qualité de leurs applications, la mise en valeur des données et l’intérêt des sujets choisis.

Bravo aux gagnants qui ont su tirer profit des fonctionnalités de Qlik Sense pour révéler l’histoire qui vit dans les Open Data !

 

 

Qlik organise depuis 4 ans un concours international auprès du grand public, des étudiants et des partenaires pour les familiariser avec les outils de data visualisation et l’utilisation des open data. Nous avons décliné ce concours pour la France, car ce thème est particulièrement d’actualité, que les sources de données sont nombreuses et que nous sommes convaincus de l’intérêt d’utiliser les open data pour enrichir les analyses et découvrir de nouveaux gisements de valeur.

Pour juger les applications présentées, notre jury réunissait :

  • Romain Melet, Project Manager Big Data, Cap Digital
  • Carole Maurage, Fondatrice de MNMS et directrice du Laboratoire des Usages (Toulouse Métropole, label d'or des territoires innovants), directrice C3 COP21
  • Antoine Vigneron,  Délégué Général de l’AFAI ISACA
  • Fabrice Benaut, fondateur d’iDeaTrans (innovation, transformation data, digital), commissaire aux données C3 COP21, Advisor Investor Startup
  • Marie-Odile Charaudeau, Alliance Big Data.

 

 

Les atouts de Qlik Sense pour tirer profit de l’Open Data

 

Comme le précisait Fabrice Benaut en introduction de cet événement, la France est en avance sur le sujet de l’open data. Elle était classée 3e au niveau mondial de l’Open Data Index en 2014, elle prendra la présidence du Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO) en octobre 2016 pour un an et accueillera à ce titre le sommet mondial du PGO en décembre prochain.

Les initiatives gouvernementales pour mettre à disposition du citoyen les données publiques accompagnent la transformation numérique de l’Etat et donnent lieu au partage de nombreux jeux de données, qui doivent permettre « d’innover, d’inventer de nouveaux services, et d’entrer dans des démarches d’innovation ouverte. » Les sources open data ne manquent donc pas, mais elles ne sont pas toutes prêtes à être exploitées : un travail de normalisation est souvent nécessaire et certaines données nécessitent une bonne maîtrise du sujet.

La multiplicité et la variété des données disponibles en font une source de valeur réelle pour les entreprises qui savent les exploiter. Mais dans le cas de l’open data, comme dans de nombreux projets analytiques, l’enjeu est de parvenir à réconcilier des données d’origines et de formats divers, et surtout de pouvoir les explorer facilement pour faire des découvertes. C’est justement pour relever ces défis que Qlik Sense a été créé, et son utilisation pour l’Open Data Challenge a permis de montrer sa souplesse, sa simplicité d’utilisation et sa puissance d’analyse.

 

 

Les gagnants de l’Open Data Challenge France 2016


Le trio gagnant des applications développées par nos partenaires :

1er : Qlik GeoChallenge, présentée par Elodie Lecoq, Gérald Gautier, d’ASI. Cette application exploite les données de l’ONU, de la Banque Mondiale et du FBI, et propose de vous aider à choisir le pays où vous souhaitez vivre. Des indicateurs tels que des pyramides des âges, des taux d’import / export, les dépenses dans l’éducation, l’âge de la population, l’environnement (ex. : % de forêts sur le territoire) sont proposés et permettent de naviguer dans les pays, avec une interface personnalisée qui interroge l’utilisateur à chaque étape de son exploration. Le data storytelling de Qlik Sense est ainsi mis à profit pour guider l’utilisateur et créer une expérience ludique qui permet même de terminer par un quizz pour tester les connaissances acquises lors de l’exploration. Une fonction qui laisse envisager une utilisation dans le cadre de formations.

 

2e : Road to Open Data, présentée par Julien Anceau et Adrien Gallot de Business & Decision. Cette application exploite elle aussi les données socio-démographiques des pays, issues du Qlik DataMarket, UNData, et The World Bank. Elle emmène l’utilisateur dans un voyage à travers le monde autour de la donnée, avec 3 phases distinctes de découverte, corrélation et analyse. Elle exploite le dynamisme de Qlik Sense avec des indicateurs recalculés en temps réel et mis en évidence sur des cartes et des frises temporelles, pour donner envie à l’utilisateur d’aller plus loin dans l’exploration. Un tableau permet également de montrer les corrélations, par code couleur, entre 250 indicateurs (ex : taux de réussite scolaire et taux de fertilité). A partir de ces données, une partie data storytelling a été prévue pour commenter et partager les analyses effectuées.

 

 

3e : Learning World, présentée par Yoann Duval, d’Excelcio. Il s’agit ici d’explorer les données sur l’éducation à travers le monde, avec notamment le taux de scolarisation, la part de chaque phase d’étude (primaire, secondaire, tertiaire), la durée des études, etc. par sexe, par année et par pays. Un onglet permet également de mettre en avant la corrélation entre ces indicateurs et des données complémentaires (taux d’urbanisation, montant du budget éducation..).

 

 

Enfin, l’application « Fasten Seat Belt », développée par Antoine Bargain de l’EISTI, exploite les données concernant les accidents de la route en France, et permet de mettre en évidence des indicateurs sur l’état de la route, le revêtement, les conditions climatiques, l’âge du conducteur, le nombre de blessés, etc. avec là aussi des représentations cartographiques pour identifier visuellement les endroits à risque.

 

 

Ne manquez pas le prochain challenge l’année prochaine.